D'après M. Idrissa Kane, secrétaire exécutif de la Cellule régionale de lutte contre la malnutrition à Kolda "sur 100 enfants, 31 ont un retard de croissance".

La déclaration a été rapportée ce mardi 23 juillet par APS. Avec un taux de prévalence de 31%, les retards de croissance chez les enfants constitue une préoccupation majeure à Kolda (Sud). Plusieurs facteurs comme les problèmes d'accès à l'eau, l'inaccessibilité aux soins pédiatriques, le manque de diversification de l'alimentation expliqueraient le phénomène.
 
M. Kane a noté que des efforts sont consentis par plusieurs acteurs locaux pour lutter contre le phénomène de la malnutrition chef les enfants.
 
Le Gouvernement du Sénégal devrait revoir ses priorités en matière de politique sociale. Au lieu d'allouer à chaque joueur de l'équipe nationale des millions, il ferait mieux de veiller à ce que chaque centime dépenser soit moralement justifié. Loin de nous un débat stérile sur le caractère mérité ou non des joueurs du Sénégal à une telle prime. Nous sommes un pays pauvre endetté donc priorité aux plus faibles à savoir les enfants, les femmes, les personnes âgées, les orphelins, les handicapés...
 
 
Point2Vue.net